Soutien aux mouvements de grève dans les collèges et lycées du Val-de-Marne

🔴🏫 

Faute d’être entendu·es, mardi 10 novembre, enseignant·es et parents ont lancé des mobilisations et mouvements de grève dans les collèges et lycées du Val-de-Marne.

Devant de nouveaux protocoles sanitaires inadaptés à la situation d’épidémie de la COVID-19, et soucieuse de protéger collégiens et lycéens mais aussi enseignants, la communauté éducative veut faire entendre son inquiétude. Elle considère que le manque de moyens et les difficultés d’exercice du métier d’enseignant·e, ne permettent d’exercer leurs missions dans de bonnes conditions.

Le Parti Communiste Français, les parlementaires communistes, ont à plusieurs reprises attiré l’attention du Gouvernement sur la nécessaire écoute des organisations syndicales qui ont porté ces revendications de plus et mieux en matière de moyens, comme le dédoublement des classes, l’allègement des programmes, l’embauche de personnels.

Le service public de l’éducation, comme celui de la santé, réclame mieux que des applaudissements ou des médailles, mais des actes en cette période de plan de financement du budget de la Nation. Aux inégalités sociales face à la crise sanitaire, nous dénonçons le scandale du versement par les grandes entreprises des dividendes à leurs actionnaires, telle SANOFI qui a versé 3,9 milliards d’euros au 1er avril et qui ferme des entreprises comme à Alfortville. Il est temps qu’un prélèvement sur le capital contribue à financer les services publics, il en va de la solidarité nationale.

Comme le font les élu·es territoriaux dans les villes et le département, il apparaît nécessaire qu’à l’échelle nationale, le Ministère de l’Éducation nationale organise au niveau du rectorat une réelle concertation pour établir, avec les associations de parents d’élèves, des protocoles sanitaires adaptés et dument préparés.

Nous nous félicitons que, pour sa part, le Département du Val-de-Marne ait pris l’initiative de plusieurs distributions de masques lavables pour tou·tes les collégien·nes, la prochaine intervenant les 12 et 13 novembre dans les 105 collèges publics du Val-de-Marne.

Nous appelons tous les communistes du département à se joindre aux enseignant·es et parents mobilisés ce 10 novembre, pour obtenir de meilleures conditions d’enseignement et de sécurité sanitaire dans les établissements scolaires. C’est aussi une contribution aux personnels hospitaliers pour les aider à mieux gérer cette crise sanitaire, alors que s’annonce le pic de la crise.

L’urgence est à la réduction des inégalités sociales, marquantes durant cette période de crises, à plus de moyens — et notamment de postes en rattrapage du retard — et des inégalités liées à la période de confinement. Cela exige, en Val de Marne, un plan d’urgence, passant par un accroissement massif des emplois statutaires.