Rentrée scolaire 2020

FACE À L’URGENCE SOCIALE ET SANITAIRE, RELEVONS LE DÉFI ÉDUCATIF DE CETTE RENTRÉE !
MOBILISONS-NOUS !

La crise sanitaire et sociale que nous vivons est aussi une crise éducative.
Pendant quasiment 6 mois, nos enfants ont été privés d’école. Si les enseignantes et les enseignants ont fait tout leur possible pour continuer à conserver le contact.

Cette interruption scolaire a aggravé les inégalités sociales et éducatives. L’engagement des services publics des collectivités territoriales (Villes comme le Département du Val-de-marne), pour réduire la fracture sociale, avec l’appui des associations, n’ont pas suffit à compenser l’insuffisance de moyens de l’Etat.
Aujourd’hui il n’y a rien à attendre du plan de relance gouvernemental, qui garde la même logique dévastatrice pour l’ensemble des populations. En particulier dans le primaire il a fait le choix de 101 fermetures de classes et de supprimer des ou de postes « 100 % réussite » dans le département. Les choix qui sont faits sont scandaleux pour nos enfants. En cette rentrée ce sera encore moins d’enseignants alors que le nombre d’élèves augmente, que le confinement et les risques d’une deuxième vague mériteraient plus de moyens. 

Cette crise doit être l’occasion de repenser l’Ecole sur le long terme et de manière concertée, mais aussi d’investir massivement et durablement dans notre système éducatif qui n’en finit pas de se dégrader. Ces urgences nécessitent une dotation exceptionnelle pour le Val de Marne.

Messieurs Blanquer et Macron préfèrent médire des enseignants, faire des cadeaux aux multinationales du numérique, transformer les directeurs d’école en contremaîtres ou tenter de déléguer l’enseignement du sport et de la culture artistique aux collectivités locales, …plutôt qu’élaborer un véritable plan éducatif pour tous nos enfants, de la maternelle à l’université à l’image du Plan d’Urgence pour l’Education élaboré par les communistes et leurs parlementaires.

Il y a urgence à relever les nombreux défis auxquels nous sommes toutes et tous confrontés. À l’occasion de la Fête de l’Humanité 2020 « extra-ordinaire », nous vous invitons à venir témoigner et élaborer ensemble des propositions susceptibles d’améliorer au quotidien dès cette rentrée scolaire d’après confinement le service public de formation:
• gratuité des masques et un véritable service de santé scolaire pourvue en médecins, infirmier.e·s et psychologues,
• augmentation du nombre d’enseignant·e·s et de personnels,
• accroissement des moyens financiers de l’État pour les collectivités locales et territoriales…
Et tant d’autres idées que vous ne manquerez pas de proposer.

Ensemble, face à l’Urgence sanitaire et sociale et aux conséquences désastreuses sur le plan écologique pour notre planète, il est urgent de nous mobiliser !


Le Val-de-Marne, un département utile et solidaire !

▶Le 28 Avril 2020 , Christian Favier, Président du Conseil départemental du Val-de-Marne réagissait à l’annonce de l’Etat concernant la suppression de 85 classes en Val-de-Marne en septembre.
<... Ce choix témoigne de la déconnexion totale entre les choix ministériels et les besoins des élèves, des enseignantes et des enseignants. La crise actuelle exige pourtant plus de services publics, aux côtés des populations, pour contribuer à réduire les inégalités aggravées par le confinement. Je demande au Ministre de l’ Education Nationale un moratoire national sur les fermetures de classes. Le recrutement de nouveaux enseignants permettrait au contraire de construire un plan de rattrapage scolaire suite à cette période de confinement dont les conséquences pèseront durablement sur la scolarité des élèves....>

▶ Pour la rentrée scolaire , le Département du Val-de-Marne reste activement engagé dans la préparation de la rentrée pour assurer la sécurité sanitaire des élèves, des personnels, des enseignantes et enseignants des collèges.
Dans une déclaration en date du 20 août 2020, le Ministre de l’Éducation Nationale annonçait que le port du masque serait obligatoire en cette rentrée 2020 pour les adultes et les élèves à partir de 11 ans.
Malgré les demandes répétées des parents d’élèves, des syndicats enseignants, des élues et élus locaux, le Ministre a précisé que l’achat de ces masques serait à la charge des familles.
Dans ces conditions, le Département du Val-de-Marne a decidé de prendra ses responsabilités. Au cours de la semaine de la rentrée, il distribuera deux masques en tissu lavables, réutilisables à chaque collégienne et collégien.

 

Télécharger le tract